.

..............Année 2005

Pour afficher cette page dans l'ordre chronologique, cliquez ici.

 

Des éoliennes planent au-dessus de la Bardena Negra :

On s'en souvient, avant que les Bardenas Reales ne soient déclarées Parc Naturel, neuf parcs d'éoliennes (180 moulins) menaçaient d'y être construits.

Adepte inconditionnel de ce mode de production d'énergie, la région aragonaise envisage toujours de construire de nombreuses éoliennes en bordure du Parc Naturel (on parle des versants aragonais de la Plana de la Negra et d'Alfarillo). Côté Navarre, la menace éolienne persiste également bien qu'elle soit peut-être un peu plus « respectueuse » du statut des Bardenas.

Le parc éolien de la Plana de la Bandera, situé dans les monts de San Gregorio entre la Bardena Negra et Tudela, compte pas moins de 45 moulins à vent !

Les associations écologistes soulignent très justement que, outre l'impact visuel trés néfaste sur le paysage, ces gigantesques moulins à vent (78 mètres de haut et 45 mètres d'envergure) constitueraient une nuisance sérieuse et peut-être même fatale pour certaines espèces de rapaces. Parmi ces dernières figurent les vautours, nombreux et habitués des lieux.

Est-il utile de le rappeler, la Bardena Negra est aussi une ZEPA (zone spéciale de protection des rapaces et des oiseaux des steppes) et la présence d'éoliennes, même à proximité, est une chose inacceptable. C'est d'ailleurs probablement pour cette raison que les projets d'implantation d'éoliennes ont tant de difficultés à se concrétiser depuis quelques années.

 

 

Un nouveau livre sur les Bardenas :

Voici un livre qui peut être considéré comme la fiche d’identité des Bardenas Reales.

L’auteur, Frédéric Moncoqut, a réalisé ici un ouvrage particulièrement exhaustif dans lequel sont exposées et disséquées les différentes caractéristiques du désert des Bardenas Reales.

En le lisant vous comprendrez le pourquoi et le comment des étranges paysages de la région, vous prendrez conscience du pouvoir extrêmement érosif de certaines forces de la nature, vous vous étonnerez devant la remarquable diversité végétale et animale que l’on trouve en ces lieux, vous vous rendrez compte qu’ici l’eau peut tendre tantôt vers la pénurie tantôt vers l’abondance, vous découvrirez les Bardenas au temps de la préhistoire, mais aussi aux temps des romains, des wisigoths, des musulmans et des chrétiens, … autant de questions et de réponses qui vous seront données avec en prime une multitude d’anecdotes sur la région.

« Bardenas Reales, terre insolite » est un livre écrit par un passionné pour des passionnés.

 

 

Documents déclassifiés concernant les ovnis dans les Bardenas :

Les observations d'ovnis faites par les militaires en 1975 et en 1980 (voir les deux derniers articles de la page "Flash infos 2004") ont fait couler beaucoup d'encre tant chez les civils que chez les militaires. Des documents classés "Confidentiels" par l'armée espagnole sont aujourd'hui déclassifiés et rendus publics, mais ceux-ci demeurent néanmoins très controversés.

Observation du 02 janvier 1975 : 1 2

Observation du 25 décembre 1980 : 3

Pour en savoir plus : une reconstitution télévisée de l’observation du 02 janvier 1975.

 

 

Frédéric Moncoqut à l'honneur dans le Journal BIM-ARGUEDAS :

Dans son numéro 9 du mois de juillet 2005, le journal « BIM-ARGUEDAS » consacre un article à Frédéric Moncoqut (l'un des plus fins connaisseurs du désert des Bardenas, mais aussi webmasteur de ce site et auteur de livres).

Cet article peut être lu ici.

 

 

Visite royale dans les Bardenas :

Le 25 mai 2005, le roi d'Espagne Juan Carlos (alors en visite dans la région de Navarre) s'est rendu en hélicoptère dans les Bardenas Reales.

L'hélicoptère royal s'est posé à 13h45 prés du Castildetierra, le monument naturel le plus emblématique de la région.

Après avoir été reçu par de nombreuses personnalités (parmi lesquelles le Président de la région de Navarre, le maire de Tudela et le Président de la Comunidad de Bardenas Reales) le Roi a posé seul puis en groupe pour les photographes devant le Castildetierra. Ceci fait, sa Majesté et les nombreuses personnalités présentes se sont rendues en voiture à Tudela.

A droite : Le Roi Juan Carlos et la Reine posent devant le Castildetierra.

Ci-dessous : Arrivée du Roi et de la Reine entourés de divers personnalités.

 

Photos : www.navarra.es ........................

 

 

Le « Segador » s'efface devant le Roi d'Espagne :

La statue du « Segador » (le moissonneur), qui trônait depuis plus de quinze ans à proximité du Castildetierra, a été déplacée d'une bonne centaine de mètres pour être déposée à la va-vite à l'abri des regards prés d'une maisonnette pastorale.

La raison de ce déplacement ?

La visite éclair (moins d'une demi-heure) du Roi d'Espagne prévue pour le 25 mai 2005.

Jugée peu esthétique par certains et pouvant gêner l'atterrissage de l'hélicoptère de sa Majesté, le « Segador » a donc été mis en exil forcé pour une durée indéterminée, peut-être même définitive.

El Segador

 

 

Exceptionnel !!!

En attendant que la région des Bardenas soit visible en haute résolution sur « Google-Earth », un site espagnol vous propose de survoler la navarre à l'altitude de votre choix, comme si vous vous trouviez dans un avion.

Les vues photographiques, de bonne qualité, permettent de visiter n'importe quel lieu de la Navarre Espagnole et de distinguer des détails assez nets comme les routes, les champs cultivés, les habitations, et même les automobiles.

Vous pourrez « visiter » toutes les villes et tous les villages de la région des Bardenas Reales (Tudela, Arguedas, Ujué, Olite, etc) et contempler leurs monuments tels que les églises, les forteresses, les murailles médiévales, etc.

Vous pourrez, en partant d'Arguedas et de n'importe où, prendre une piste au hasard et vous aventurer dans les Bardenas Reales comme si vous vous y trouviez. Vous pourrez redécouvrir le Vedado de Eguaras, le Castil de Tierra, les étangs de las Cortinas, de Zapata et d'el Ferial, el Rallon et la Pisquerra, les Caidas de la Negra, et tous les sites que vous n'avez jamais eu l'occasion de visiter. Exceptionnel !!!

Les détails abondent, notamment dans la zone militaire où l'on peut découvrir divers installations comme des chars, des bâtiments, des avions de chasse réformés servant de cibles, etc. Dans cette zone, vous vous en rendrez compte, les cratères d'impact provoqués par les bombardements y sont nombreux.

Visiter le désert des Bardenas Reales et sa région depuis chez soi devant son écran d'ordinateur est devenu une réalité.

 

Le Castildetierra vu à la verticale (226x135m).

La Pisquerra, avec sa cheminée de fée (226x135m).

Le château de Doña Blanca (113x68m).

Comment procéder :

Connectez-vous sur http://sitna.cfnavarra.es/navegar/?lang=fra

Vous pouvez également vous connecter aux sites suivants qui offrent les mêmes services :

http://idena.navarra.es/busquedas/

Cliquez sur « Agrandir la fenêtre ».

Dans « Images et cartes de fond » cliquez sur « Cartographie topographie ».

Zoomez en choisissant le lieu de votre choix.

Puis cliquez « Orthophoto ».

Amusez-vous bien.

 

 

Plus d'infos sur le site officiel des Bardenas Reales :

http://www.bardenasreales.es/infoactiva.php

Logo de la Comunidad des Bardenas Reales de Navarra.