.

.....................1

 

 

Félicitations pour votre livre sur les bardenas (Le désert des Bardenas Reales et sa région).

Il est bien équilibré entre les différents sujets qu'il traite.
J'ai découvert des zones que je ne connaissais pas.
Je ne pensais pas non plus qu'il y avait autant de vie dans cette région.

Je suis allé 4 fois visiter ce petit désert, en dix ans.
2 fois à pied, 2 fois en moto.

J'aime beaucoup cette région, dans laquelle on pourrait croire que le temps
c'est arrêté.

J'espère qu'elle restera préservée pendant longtemps, grâce à son statut.
Malheureusement, j'ai constaté que certains irresponsables font du hors piste en moto.
Les chemins suffisent pourtant largement.

Bonne continuation.

Christophe CHEVALIER (ile de France)

 

Réponse de Fred :

Merci beaucoup pour les félicitations.

 

 

Bonjour fred,

Voici quelques photos insolites que j'ai trouvé sur internet.

Céline (grenoble).

Las fotografías que me envió Céline se encontraron en Internet, pueden retirarse de esta página Internet previa petición de sus autores.

Les photos que m'a envoyé Céline ont été trouvées sur internet, elles peuvent être retirées de cette page web sur simple demande de leurs auteurs.

 

Réponse de Fred :

Il est extrêmement rare de voir les Bardenas sous la neige. En plus de quarante visites je n'y ai jamais vu le moindre petit flocon de neige. Par contre, j'ai le souvenir de mettre retrouvé au milieu de divers caprices météorologiques comme les vagues de chaleur (plus de 40° à l'ombre), les « grands » froids (-10°), les orages d'été, les pluies torrentielles, et même une véritable et redoutable tempête de grêle, … mais point de neige.

Cela dit, en 1996 dans la contrée voisine des Cinco Villas (Aragon), j'ai été bloqué sur la route avec un ami pendant plus de trois heures au milieu d'une soudaine et impressionnante tempête de neige. La visibilité n'excédait pas deux mètres et même après la tempête on avait peine à distinguer la route qui était recouverte de neige comme les terres alentours. Malheureusement, le temps me manquait pour faire demi-tour et aller voir les Bardenas recouvertes d'un épais manteau de neige, il me fallait rentrer en France.

 

 

Bonjour Frederic,

De retour des Bardenas, enchanté et émerveillé encore une fois.

Merci pour les conseils concernant la piste de Sancho Abarca.

A bientôt

Patrick

http://perso.wanadoo.fr/pl65/voyages/espagne/bardenas-2005/bardenas1.htm

 

Réponse de Fred :

Patrick et sa sympathique équipe de retraités sont un peu globe-trotters. Les Bardenas Reales, ils connaissent déjà pour s'y être rendus plusieurs fois (c'est la deuxième fois qu'ils m'écrivent dans ce livre d'Or), mais cette fois-ci ils se sont aventurés dans une zone peu fréquentée mais pourtant non dénuée d'intérêt : la Bardena Negra.

Leurs passions communes ? Le camping-car, un véhicule de loisirs que je connais fort bien pour en avoir eu un moi-même.

Je n'aurai que deux mots à dire : Bravo et Continuez à nous faire voyager à travers vos sites internet.

Le site de Patrick : http://perso.wanadoo.fr/pl65

Le site de Jacques : http://errances.ovh.org/

 

 

Salut Fred,

Je suis un passionné d'astronomie et je sais que tu l'es également. Pourrais-tu m'indiquer les bons coins pour observer le ciel dans de bonnes conditions, loin de toute source lumineuse terrestre ?

Laurent (Bordeaux).

 

Réponse de Fred :

Bonjour Laurent,

Les nuits sans lune dans les Bardenas sont magiques : calme et tranquillité, silence absolu, obscurité totale, voûte céleste d'un noir profond, des milliards d'étoiles étincelantes, … et l'impression bizarre d'être hors du temps, dans un autre monde. Magique.

Je suis effectivement un grand passionné d'astronomie depuis l'age de onze ans. J'ai débuté avec une lunette de 60mm/700mm, j'ai ensuite investi dans un télescope de 130mm/900 mm, et aujourd'hui je possède un télescope informatisé et motorisé "Celestron Nextar 6 SE" de 150mm/1500mm.

Les Bardenas sont un lieu idéal pour la pratique de l'astronomie grâce à une quasi-absence de pollution lumineuse (villes et villages). Les bons coins sont très nombreux, je pense notamment à la zone d'el Plano, à la moitié nord de la Negra (de part et d'autre du barranco de Tudela), aux hauts plateaux de la Negra centrale, à la Blanca Alta, et aussi à la Blanca Baja à condition d'être assez éloigné de l'entrée de la base militaire qui est éclairée par de puissants projecteurs.

Tu dois cependant tenir compte de la réglementation en vigueur dans les Bardenas : il est interdit de rester sur ce territoire durant la nuit. Gênant pour un astronome, non ?

Pour un passionné, ce détail de la réglementation peut rapidement tomber aux oubliettes, il suffit d'assumer ses responsabilités en cas de contrôle (peu probable) par les gardes du Parc Naturel.

Si tu tiens absolument à respecter la réglementation, j'ai d'autres coins sympathiques à te conseiller : les Cinco Villas, la sierra Alcubierre et les Monegros, la région de Belchite, etc.

@ +

 

Bonjour,

J'ai lu sur un site internet qu'il faut faire une demande d'autorisation pour circuler en 4x4 dans les Bardenas. Si cela est vrai, pouvez-vous me dire auprès de qui cette demande doit être faite ?

Merci. (Eric de Paris)

 

Réponse de Fred :

Bonjour Eric,

Il n'y a à ce jour aucune demande particulière à faire pour pouvoir circuler dans les Bardenas. Le tout est de faire preuve de savoir vivre et de respecter la réglementation locale, car n'oublions pas que les 4x4 immatriculés en France sont parfois peu appréciés par la population ... la raison ? Certains ont cru bon de rouler sur les pistes et à travers champs comme s'ils faisaient un rallye-raid genre Paris-Dakar. Il y a eu beaucoup trop d'abus, et malheureusement il y en a encore.

Les principales règles à connaître sont :

L'accès aux Bardenas est autorisé de 08h00 jusqu'à une heure avant le coucher du soleil.

Le balisage des pistes doit être impérativement respecté (beaucoup sont interdites aux véhicules motorisés).

Les bivouacs, feux de camp et dépôts d'ordures sont strictement interdits.

 

 

Bonjour Fred,

Voici une photo prise en juin 2003 dans les Bardenas. C'est, d'après Pierre-Marie Pele, son découvreur, une météorite de 800gr ! ! ! . . .

Je suis sceptique de ce genre de découverte sur des terres humides et dont l'aspect extérieur n'est pas du tout oxydé.

Avez-vous lors de vos précédents voyages dans ce désert fait ce genre de découverte ?

Si oui, faite le moi savoir . . .

Je vous remercie d'avance.

Michel de Bruxelles.

 

 

Réponse de Fred :

Bonjour Michel,

Je ne suis pas un spécialiste des météorites mais que l'on puisse en trouver dans les Bardenas ne m'étonnerait pas. Après tout, il en tombe à chaque jour et chaque nuit partout sur la planète ; le problème est de pouvoir les distinguer d'un simple caillou.

Dans les Bardenas, les sols et les roches sont très clairs ; il s'agit pour l'essentiel de la marne, du grés et du calcaire (couleurs tirant vers le beige ou le gris clair) . Que cette « météorite » ne soit pas oxydée n'est peut-être pas si étonnant que cela, il se peut qu'elle soit tombée récemment ou bien qu'elle soit restée prisonnière des sols argileux jusqu'à ce qu'une averse torrentielle la dégage à l'air libre.

Sachez que les Bardenas sont une terre très sèche ou il ne tombe que 400 l/m2 à l'année ... et parfois bien moins ; lorsqu'une averse survient, l'eau coule superficiellement sans parvenir à imbiber les sols et les flaques d'eau résiduelles s'évaporent très rapidement par la chaleur et / ou par le vent omniprésent.

Alors, météorite ou non ?

Je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà vu dans les Bardenas des pierres aussi sombres que celle-ci, alors je serais tenté de dire oui, il pourrait fort bien s'agir d'une météorite.

---------------------------------------

Nota : Ce message date de 2004. Depuis, après avoir été étudiée par des spécialistes, cette pierre a été officiellement reconnue comme étant une météorite de type Chondrite (sa masse totale est de 766 grammes et elle est recouverte à 95 % d'une croûte de fusion).

 

 

J'ai découvert les Bardenas suite à un article de Pyrénées magazine. Mes recherches web sur cette région m'ont fait connaître le site très complet et très documenté de Fred sur ce désert. Cela s'est traduit par une sortie en camping-car dans les Bardenas qui nous a permis d'en apprécier l'originalité. Et puis, ce désert si proche de nous est si attirant et attachant que j'y retournerai encore, et encore.

Dans la rubrique voyages de mon site, j'ai consacré un petit reportage à notre sortie dans les Bardenas. Pour donner envie d'y aller . . .

Patrick LORIT (Gironde)

http://perso.wanadoo.fr/pl65

Le site de Jacques, un ami de Patrick :

http://perso.wanadoo.fr/j.andriolet

Patrick, Maïté, Françoise et Jacques

 

 

 

Si le menu du site n'est pas apparu à gauche de votre écran, cliquez ci-dessous.

www.bardenas-reales.net