..

..............Année 2018

Pour afficher cette page dans l'ordre chronologique, cliquez ici.

 

"Echarse a la Bardena"

Voici un fait divers dont nous n’aurions certainement pas parlé dans ce site internet s’il n’avait rappelé la pratique d’un autre temps.

Cette nuit (nuit du 17 au 18 janvier) à 02h40, une patrouille de la Police d’Ejea de los Caballeros a tenté de contrôler un automobiliste, mais celui-ci s’y opposa et prit aussitôt la fuite.
Une course poursuite s’engagea à très vive allure en direction des Bardenas, lieu où semble-t-il le fuyard souhaitait se réfugier afin d’échapper à la police.
Pour ce faire, notre homme quitta les routes asphaltées pour s’engager sur des pistes de terre. Le véhicule de police en fit de même mais stoppa rapidement après s’être enlisé dans la boue argileuse.
Les agents de police continuèrent à pied en pensant avec raison que le véhicule qu’ils poursuivaient pouvait lui aussi s’être enlisé plus loin, ce qui fut le cas.
Le contrevenant a été fermement interpellé non sans avoir préalablement tenté d’écraser les agents de police en essayant de dégager son véhicule de la boue.

Ainsi cet individu a agit de la même manière que les criminels du moyen-âge, tout comme eux il a tenté de se réfugier dans cet espace désertique que sont les Bardenas. Car il faut savoir qu’à l’époque ce territoire sauvage était devenu une terre de refuge pour d’innombrables bandits, contrebandiers et vagabonds, et ils étaient si nombreux que l’expression "Echarse a la Bardena" (s’enfuir dans la Bardena) entra dans le langage populaire pour désigner une personne fuyant la justice.

Pour info, l’individu interpellé est un homme de 48 ans vivant dans la localité d’Ejea de los Caballeros.
Il était recherché pour divers délits, il n’est pas détenteur du permis de conduire, et cette nuit là il a été contrôlé positif à trois stupéfiants... Rien que ça.

 

 

Le Moncayo tout blanc !

La neige récemment tombée sur les hauts sommets des Bardenas n’aura pas tenu bien longtemps, c’est le moins que l’on puisse dire. Cet épisode neigeux aura toutefois laissé quelques traces dans le paysage, et pas des moindres.

Voici une photographie prise cette après-midi (16 janvier) par un habitant d’Ejea de los Caballeros.
Nous y voyons le tertre de Sancho Abarca (au centre), situé dans la Bardena aragonaise, avec en arrière plan la montagne Moncayo superbement enneigé.

Photo prise par Carlos Calavia Abadia depuis les environs d'Ejea de los Caballeros (Aragon).

Certains d’entre vous seront tentés de penser que le Moncayo est une montagne pyrénéenne, et bien non, ce massif se situe au sud des Bardenas et appartient à la Cordillère Ibérique.
La montagne Moncayo culmine à 2314 mètres d’altitude et s’impose magistralement dans le paysage bardenero quel que soit le lieu où l’on se trouve. Les Pyrénées se situent beaucoup plus au nord et sont peu visibles.

 

 

Hommage à Pierre Minvielle.

Qui est Pierre Minvielle ?

Seuls les passionnés de montagne et de canyoning peuvent savoir de qui il s'agit.

Ce montagnard, spéléologue et écrivain béarnais explora la Sierra de Guara (Haut-Aragon) durant les années cinquante et soixante, une sierra à l'époque totalement inconnue des touristes et curieusement méconnue des espagnols eux-mêmes.
Pierre Minvielle entreprit en ce temps une exploration assidue et très complète de cette terre de montagnes sauvages et de gorges mystérieuses, découvrant notamment le très réputé barranco du Mascun ainsi que les peintures rupestres des parois du rio Vero, aujourd’hui classées à l’Unesco.

Peu de gens le savent, mais Pierre Minvielle inventa la pratique du canyonisme, une activité sportive alliant l'escalade, la spéléologie et la nage, et qui fut nécessaire pour explorer dans leur intégralité les nombreuses gorges de la Sierra de Guara.

Pierre Minvielle fut l'auteur de plus d’une centaine d’ouvrages, parmi lesquels "La Sierra oubliée", un livre remarquable dans lequel il retrace sa découverte de la Sierra de Guara et son exploration.

Photo : N.Sabathier

Pierre Minvielle n'a probablement jamais mis les pieds dans les Bardenas, mais parmi les nombreux français qui s’y rendent régulièrement certains sont des habitués de la toute proche région nord-aragonaise, et donc de la Sierra de Guara (le webmaster du présent site internet est de ceux-là).
Nombre d'entre vous seront donc attristés d'apprendre que Pierre Minvielle est décédé dans la nuit du 31 décembre au 01 janvier, à l'âge de 83 ans.

Le site internet de Pierre Minvielle.

 

 

Il neige !!!

La neige est tombée très abondamment sur une grande partie du nord de l'Espagne durant la nuit du 06 au 07 janvier, notamment en Navarre et en Aragon où de nombreux axes routiers ont été sévèrement perturbés.

Cet épisode neigeux concerne également la zone des Bardenas mais dans une moindre mesure, la neige étant rare et peu abondante dans cette contrée.

Les photos qui suivent ont été réalisées par une espagnole qui vit dans les environs, nous offrant ainsi des vues peu communes du territoire bardenero.

 

Photos de V.Dimitrova, réalisées depuis la Plana de la Negra
(sud des Bardenas).

 

 

 

Mise à jour des vidéos et des photos.

Les pages "vidéos" de l'onglet "Photos et vidéos" viennent de subir un profond dépoussiérage 5 ans après la dernière mises à jour. Les liens morts ont été supprimés ou remplacés, il y a dorénavant 100 vidéos disponibles.

En ce qui concerne les photographies, le webmaster vient d'ajouter 10 nouveaux clichés visibles ici (9 pour la Blanca, 1 pour la Negra).

 

 

Soutenez le site "bardenas-reales.net".

Ce message s'adresse à tous, aux particuliers ainsi qu'aux associations et clubs de randonnées.

Le webmaster du présent site internet lance un appel à votre générosité. En cliquant sur le bouton "Un don" vous aurez la possibilité de faire une donation via Paypal (vous n'avez pas de compte Paypal ? No problème, une simple carte bancaire suffit pour effectuer un don).

Pourquoi faire ce don ? Tout simplement pour faire vivre le site.

En effet, depuis maintenant 15 ans "bardenas-reales.net" met à votre disposition une très grande quantité d'informations, ce service est gratuit et doit le rester.

Toutefois, la gestion du site représente beaucoup de travail ainsi qu'un coût annuel non négligeable qui est à la seule charge de son webmaster.

De plus, chaque mois, le webmaster reçoit une bonne vingtaine de demandes d’informations émanant de touristes et de clubs de randonnées (pédestres, vtt, 4x4, etc). Annuellement, la quantité d’emails reçus dépasse les 200 !

Le webmaster du site, Frédéric Moncoqut, répond systématiquement et le plus précisément possible à chacun de ces emails. Le temps consacré à ces demandes d’informations étant assez important, et les réponses étant toujours envoyées gracieusement, il est clair que le site et son webmaster n’y gagnent absolument rien. C’est du bénévolat à l’état pur.

Pour ces raisons, il vous est proposé de faire une petite donation afin que le site puisse se maintenir en ligne et poursuivre son évolution.

 

En vous remerciant tous pour votre fidélité.
Bien cordialement,
Fred Moncoqut
(webmaster de "bardenas-reales.net")

Etat actuel des dons depuis le 01 janvier 2018 :

0 €
.au 18 janvier 2018

 

 

Pour un séjour agréable et riche en sensations !

Destination privilégiée des amoureux d’exotisme et de nature sauvage, les Bardenas attirent de plus en plus d’adeptes de randonnées pédestres et VTT.

Il faut bien avouer qu’ici, à seulement deux heures de la frontière française, les randonneurs ont souvent l’étrange sentiment de changer non pas de pays, mais carrément de continent !

Les Bardenas ? C’est en quelque sorte les déserts du Maghreb tout près de chez nous. Mieux ! certains n’hésitent pas à faire le comparatif avec les majestueux déserts d’Amérique du nord ! Bref, peu importe les comparaisons, les Bardenas constituent pour de nombreux français leur désert du week-end.

Quel que soit le moyen de locomotion choisi (à pied, à VTT, à cheval, en moto, en automobile,...), découvrir les Bardenas nécessite un minimum de préparation. Les Bardenas, ça ne s’improvise pas.

Outre la consultation de livres spécialisés, un séjour agréable et riche en sensations implique parfois l’assistance de guides expérimentés, et les guides les plus compétents en la matière se nomment Frédéric Moncoqut, Ruben Mendi et José Maria Samanes.

 

Frédéric Moncoqut (plus communément nommé "Fred") est incontestablement le spécialiste français des Bardenas, il les parcourt inlassablement depuis 26 ans au point d’avoir consacré à ce désert de nombreux livres et guides ainsi qu’un site internet qui fait référence sur le web français (www.bardenas-reales.net).

Hors des Bardenas, tant en Navarre qu'en Aragon, Fred est un peu comme chez lui, d'ailleurs certains espagnols n'hésitent pas à le surnommé "el bardenero francés" !

Fred connait personnellement Ruben et Jose Maria avec qui il a lié amitié depuis de nombreuses années.

 

Avec Ruben, vous aurez la garantie d’un accueil des plus chaleureux. Vous serez reçu comme des rois dans une ambiance conviviale,... presque familiale !

Lors de votre séjour dans son complexe troglodyte il vous sera proposé de nombreuses activités, jugez plutôt : visite touristique des Bardenas en 4x4, conseils concernant les randonnées pouvant être réalisées à pied ou à VTT, transport des VTT si vous êtes en groupe, hébergement (les Cuevas), les meilleurs restaurants du coin, visite de parcs à thèmes (vos enfants apprécieront le parc Senda Viva ainsi que les dinosaures du Barranco Perdido), pêche au silure dans le rio Ebro, etc.

 

José Maria, lui, vous offrira l’Aventure comme vous n'auriez jamais osé l’imaginer !

Vous découvrirez les Bardenas façon cowboy, à cheval, et vous passerez vos nuits soit dans une ancienne bergerie rénovée, soit sous les étoiles près d’un feu de camp (vous dégusterez alors d’excellentes grillades). Vous constaterez aussi que les Bardenas n'ont aucun secret pour lui, il est incontestablement le guide le plus expérimenté de la région !

Vous aurez également la possibilité de découvrir les Bardenas en solitaire en louant l’un des 4x4 de José Maria ainsi que l’une de ses maisonnettes (à votre demande, un guide pourra vous accompagner).

 

Fred, Ruben et José Maria vous garantissent un séjour agréable et riche en sensations.

Soyez les bienvenus dans les Bardenas !